Cour et jardin En continu

Micropousses et germinations De la fraîcheur dans l’assiette cet hiver

Retrouver le goût de ses végétaux préférés en format miniature et en découvrir d’autres dont on n’aurait jamais soupçonné l’intérêt est une gracieuseté des germinations et pousses. À cultiver chez soi à petit prix — sans flafla et sans gadgets — pour garder le goût des verdures et aromates à portée de main dans la cuisine.

Dans mon jardin d’hiver

Passe-temps ou passion pour certains, moyen de tendre vers l’autonomie alimentaire pour d’autres, la culture hivernale en serre gagne des adeptes au Québec.

Une cour intime, même en hiver

La proximité des voisins signifie souvent un manque d’intimité, notamment visuelle. Plusieurs solutions d’aménagement paysager donnent la possibilité d’y remédier, y compris en hiver, afin d’éviter d’installer un habillage de fenêtre uniquement pour se cacher.

Jardinage Un gazon fleuri dès la fonte des neiges

Pour mettre de la couleur printanière dans votre gazon des années durant, plantez des bulbes avant les froidures d’automne : de petites merveilles apparaîtront ici et là sur votre pelouse encore jaunie, parfois dès la fin de mars. Voici quelques conseils pour enjoliver votre terrain aux premiers jours du printemps.

Plantez à l’automne, récoltez l’an prochain

Certains légumes passent l’hiver au potager sans plus de protection qu’un petit jeté de terre et, dans certains cas, une couche de paillis supplémentaire. Plantez-les cet automne et oubliez-les durant l’hiver. Au dégel, ils vous réserveront d’étonnantes surprises.

Haie je t’aime, haie je te hais

Une haie dense et bien droite, ça fait chic, ça fait propre, un peu comme une pelouse bien entretenue. Mais une haie négligée ou mal taillée, ça peut être laid longtemps… encore plus qu’un gazon à l’abandon ! Regards sur la relation entre l’homme et la haie.

Une cour de rêve en appartement

Locataire d’un appartement en rez-de-chaussée à Magog, Carol Audet a créé un aménagement paysager époustouflant dans sa cour arrière. Un investissement qui vaut de l’or pour profiter pleinement de sa retraite dans un coin de paradis.

C’est le temps de planter arbres et arbustes

La fin de l’été est une excellente période pour enjoliver votre terrain en plantant arbres et arbustes. Surtout que vous pouvez profiter des importants rabais offerts dans les centres de jardin afin de réduire leurs stocks pour l’hiver. C’est aussi le moment propice pour transplanter vos pivoines qui ont besoin d’une cure de rajeunissement.

« Mauvaises herbes », vraiment ?

Pour beaucoup, elles sont indésirables. Des plantes non invitées dans nos jardins que l’on arrache à la moindre pousse parce que probablement nuisibles, envahissantes, voire toxiques. Et si celles que l’on appelle « mauvaises herbes » ne l’étaient pas toutes autant ?

Un potager généreux jusqu’au gel

Fin juillet, début août, le potager entre dans sa phase magique. Tomates, concombre, bettes à carde, pois, courgettes et bien d’autres sont en pleine production. Un délicieux bonheur. Mais au même moment, les laitues manifestent une lassitude fatale, les haricots se font beaucoup moins généreux, les radis ont tout donné. Autant d’espaces libres pour prolonger votre plaisir végétal jusqu’au gel. Allez, on sème de nouveau.

Maison Tero Une option de plus pour gérer ses déchets alimentaires

En 2017, deux finissantes en design de produits se sont intéressées aux enjeux de la collecte de déchets et aux façons d’épargner aux aliments une fin de vie au dépotoir. De cette réflexion est né Tero, un petit appareil domestique dont la mission est de transformer les résidus de cuisine en fertilisant. Révolutionnaire ? Nous avons testé la formule.

Des fleurs qui ont une histoire à raconter

Les champs sont en fleurs ! Pour le plaisir de vos yeux, La Presse a visité deux fermes florales situées à proximité de Montréal. Coup d’œil sur le marché québécois de la fleur coupée, un marché féminin, biologique… et en plein essor.

Laisser la nature faire son œuvre

Magali Duburcq et Arnaud Douilliez se sont rencontrés dans leur France natale, ont vécu sept ans en Belgique, mais c’est dans les Cantons-de-l’Est, à Orford, qu’ils prennent racine avec leurs trois enfants. Le terrain où ils ont fait construire leur maison écologique, il y a deux ans, se métamorphose à un rythme qui les surprend eux-mêmes, grâce à leur désir de laisser la nature reprendre ses droits.

Les fantômes de Glen Villa

Sur l’ancien territoire des Abénakis qui longe le lac Massawippi, dans les Cantons-de-l’Est, se dresse aujourd’hui un jardin luxuriant semé d’œuvres d’art et de tableaux végétaux où gazouillent les oiseaux. Mais qui tend l’oreille peut encore entendre les murmures de ceux qui ont jadis foulé son sol…

Sortir les comestibles du potager

L’idée d’utiliser les plantes nourricières pour leur valeur ornementale fait son chemin depuis quelques années. L’aménagement comestible (ou foodscaping) s’invite dans les plates-bandes, en façade d’immeubles, dans les rues ou ruelles. Place aux aménagements gourmands !