Régional En continu

Une « taxe » de 30 $ pour voir les Îles ?

Les Îles-de-la-Madeleine souhaitent mettre en place une redevance de 30 $ pour tout non-résidant qui s’y rendra à compter de l’an prochain. Cette nouvelle « taxe », qui doit permettre à la municipalité de financer ses infrastructures touristiques et la gestion des déchets, pourrait faire des petits, estime l’Union des municipalités.

Internet haute vitesse en région Des retards et des ratés

Malgré les promesses du gouvernement Legault, des Québécois attendent toujours la fibre optique qui promettait d’amener l’internet à haute vitesse à leur porte. La solution de rechange retenue, le service par satellite Starlink, ne fonctionne pas partout, dénoncent des citoyens.

Voie de contournement ferroviaire La mairesse de Lac-Mégantic craint qu’Ottawa modifie le tracé

(Ottawa) La mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, ne veut plus que « le meurtrier » circule au centre-ville de sa municipalité. Et elle se dit « scandalisée » de voir que le gouvernement Trudeau commence à louvoyer sur le tracé de la voie de contournement ferroviaire, qui a déjà fait l’objet d’une panoplie d’études environnementales, géotechniques et autres.

Un village marqué à jamais par la tragédie des Éboulements

Dans l’après-midi du 13 octobre 1997, Les Éboulements, dans Charlevoix, était le théâtre du pire accident routier de l’histoire canadienne. Un autobus transportant 44 membres du Club de l’Âge d’or de Saint-Bernard de Beauce, situé à une trentaine de kilomètres au sud de Québec, tombe dans un ravin. Bilan : 44 victimes (incluant le chauffeur) et quatre blessés. Vingt-cinq ans plus tard, Le Soleil revient sur cette tragédie avec les témoignages de ceux qui l’ont vécu de près.

Outaouais Un projet minier sème la grogne

Des citoyens de l’Outaouais s’indignent des forages miniers qui ont lieu « 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 » près de leur résidence. Pourquoi faire de l’exploration alors que François Legault a juré, il y a trois semaines, qu’il n’y aurait pas de nouvelles mines sans acceptabilité sociale au Québec ?, se demandent-ils.